pintades

Pitch : Un indispensable pour les gourmets et les foodies, un voyage transatlantique dans les névroses culinaires, une promenade dans les obsessions gastronomiques. « Dis-moi ce que tu manges, je te dirai quelle Pintade tu es. » Cet adage a conduit Layla Demay et Laure Watrin à suivre le chemin des cuisines de leurs congénères parisiennes et new-yorkaises, afin de percer les secrets de leur âme dans le fond de leurs marmites. Paris, New York, deux capitales culturelles cosmopolites où les Pintades, fines gueules et becs sucrés, sont élevées à des grains bien différents…

Mon avis : Je vais commencer par remercier Livraddict et les éditions Calmann-Lévy pour m'avoir permis de faire ma bobo un peu décalquée du bulbe à la lecture des virées trépidantes de ces pintades. Il faut dire qu'elles ont fait fort les greluches (c'est affectueux comme terme je tiens à le dire !) : elles ont cumulé dans un seul livre un peu toute l'idée de mon blog : lire (oui bah forcément, c'est un livre), manger (je rappelle titre : les pintades passent à la casserole!!) et voyager (l'idée est ici de comparer les us et coutumes de deux villes toutes petites et pas du tout significatives : Paris et New York). C'est pas comme si NY me trottait dans la tête depuis presqu'un an maintenant ... Limite je pense qu'elles l'ont écrit juste pour moi (comment ça elles me connaissent pas ? spa grave !).

Les pintades donc. Deux journalistes à l'humour décapant qui prennent des filles d'un peu partout (Paris, Londres, Téhéran, New-York...) et décryptent tout ce qui fait leur vie (ça va des cocktails glamour jusqu'aux trucs nettement moins avouables je tiens à le dire !). Pour le bonheur des yeux, elles s'associent à Margaux Motin pour les illustrations. Juste une très bonne idée. L'image aide le texte, le texte enjolive l'image.

L'humour donc. Ce qui pourrait être un guide un peu chiant, un peu plan-plan est en fait une série de rebondissements aux tournures de phrases bien senties, phrases qui ont un sens en plus, ce qui ne gâche rien !
Le livre est découpé en plusieurs chapitres et l'on navigue de Paris à New-York avec délectation. Entre les deux, des recettes de "pintade" cuisinées par de grands chefs. Ce n'est pas une volaille qui entre habituellement dans ma cuisine mais je ferai peut-être une exception un de ces quatre !
L'idée, pour faire simple, est de présenter ce qui fait la spécificité et le charme de ces deux villes. Ca et les trucs un peu bizarres qu'on peut y trouver aussi (ah la douce évocation de ce qui sert de beurre aux pauvres américains ... "et puis il y a le légendaire 'I can't believe it's not butter'[...] Ah, ouais, tu peux pas croire que c'est du beurre ? T'es con ou quoi ? ça a le goût d'huile de vidange et tu peux pas croire que c'est pas du beurre ?"). Elles croquent avec plaisir les bobos parisiens en décrivant le nouvel engouement des amaps (me sens pas du tout concernée moi qui, chaque samedi, vais fidèlement chercher mon tit panier de légumes frais....)(d'ailleurs je sais plus quoi faire de toutes ces tomates....) et courent ensuite décrire le monde des dockers américains qui les font profiter de leur "chaleureuse" générosité.

Des tonnes d'adresses tout du long (forcément, c'est un guide !), d'épiceries, de restos, de "bons plans" (genre où manger les meilleurs bagels et ça c'est important !) ...

Il faut que j'aille à New-York ! Merci encore à Livraddict et aux éditions Calmann Lévy pour ce très bon moment de lecture, de salivage, d'envie de voyage et de cuisiner !