week-end-surprise-couv-SITE

Pitch : Elle, c'est Brune. Lui, c'est Léonard. Ils s'adorent, en toute amitié.
Enfin, Léonard l'adore, mais Brune n'y voit que de l'amitié. Pour un animateur radio, il a du mal à se faire entendre.
Normal : niveau drague, c'est un prince charmant déguisé en Benny Hill. Ses textos voilés lui feront-ils ouvrir les yeux ?

Elle c'est Prunelle, l'amie de Brune. Elle vient de rencontrer Simon, carrément odieux. Par mail, la rencontre. Il la provoque, elle l'envoie bouler.
Ça aurait dû en rester là. Mais le net permet parfois l éclosion de bien étranges relations...

Eux, ce sont Nestor et Noé, les jumeaux de Brune. Deux ados bourrés d'humour et de repartie.... Sauf lorsqu'il s'agit d'évoquer Lefebvre, le terrible prof qui leur gâche la vie !

Et puis il y a cette envie d évasion, durant laquelle Brune voudrait bien décompresser. Vous avez dit « décompresser » ?
Une semaine dans la vie d une femme, entre crises de nerfs, crises de rire, et crise tout court. Une comédie hilarante et tendre, à emmener avec soi en week-end !

Mon avis : Retour de vacances, besoin de légereté. Ce livre est parfait pour cela. Je vais être honnête, il n'a rien de transcendant, de particulièrement original, l'intrigue est plus qu'attendue et les personnages gagneraient à être fouillés ... mais la lecture de ce nouveau titre d'Agnès Abecassis est un bon moment pour qui veut reprendre en douceur le rythme.

Le week-end en lui-même ne tient une place que minime puisqu'on suit en fait une semaine de la vie de Brune, croisant celles de Noé et Nestor et d'un prof de maths, ses jumeaux, de Prunelle et Suzie, ses meilleures amies et, pour finir, celle de Léonard.

La plume est incisive, les bons mots pleuvent. C'est là tout l'art d'Agnès Abécassis. Forte d'une dextérité incroyable dans les jeux de mots, dans les retranscriptions de nos réalités à toutes, elle parvient à nous faire rentrer de plein pied dans son roman avec une facilité déconcertante. Ce n'est pas un grand livre mais c'est le livre de toutes les femmes, toutes les mères et toutes celles qui, un jour, se sont demandées comment il se faisait qu'elles étaient essentiellement préoccupées par le ménage, la cuisine etc... alors que, franchement, on est toutes beaucoup plus fun que ça !